PESD: Du Caucase à la Corne de l’Afrique

Alors que Vlad critiquait (trop fortement à mes goûts européistes) l’impuissance Européenne en Géorgie dans un post précédent, et que Jeff souligne les dangers et les défis de la crise financière américaine pour la Défense européenne, je voudrais attirer l’attention sur la réaction européenne vis-à-vis des derniers événements apparus au large des côtes somaliennes.

L’Union Européenne (UE) vient d’adopter la création d’une « unité de coordination », intitulée EU Navco, et dont la mission consistera à « apporter un soutien aux activités des États membres qui déploient des moyens militaires sur le théâtre en vue de faciliter leur disponibilité et leur action opérationnelle ». Outre cette décision, prise dans le cadre de la PESD, les lecteurs attentifs auront noté les actions prises à titre individuel, notamment par la France et le Danemark. Pour plus d’informations sur EU Navco, je vous invite à consulter le blog Europe de la Défense qui en parle longuement.

Concrètement, donc, le projet de défense européenne avance. La crise géorgienne, malgré les dissenssions européennes, a projeté l’UE sur le devant de la scène en tant qu’acteur international, et ce alors que ce sont surtout les Etats-Unis qui s’étaient montré actif dans les débats sur le Caucase. Ce genre de crise est évidemment à double tranchant puisque le bénéfice médiatique doit être utilisé à bon compte et ne pas tourner au fiasco, au risque que la Géorgie ne devienne à l’Europe ce que la Somalie fût aux Etats-Unis. Même si certains diront qu’une mauvaise publicité est quand même de la publicité…

En jetant un coup de projecteur sur la Somalie, l’UE redonne un peu d’espoir aux Européistes, tout en détournant légèrement l’attention du front caucasien. D’un point de vue médiatique, c’est pas mal joué évidemment. Reste que l’unité de coordination devra faire ses preuves. Il est temps que l’Europe de la Défense progresse, surtout que les défis s’annoncent nombreux, notamment à cause de l’affaiblissement américain. De petits projets à succès tels que EU Navco peuvent servir à construire une crédibilité. Mais il faudra encore bien plus…