L’Azerbaïdjan veut des Garanties Occidentales pour Nabucco

L’incursion de l’armée russe en Géorgie en août a laissé un goût amer à l’Azerbaïdjan. On se souvient trop ici du prix payé – 129 morts – lors de l’entrée des chars russes dans Bakou, en janvier 1990. Aujourd’hui, le pays ne veut pas d’ennuis avec le voisin russe et se dit qu’il « n’a pas vraiment besoin du Nabucco ». Si l’UE veut son « tube », il lui faudra s’impliquer davantage. « Prenez la Géorgie dans l’OTAN, créez des couloirs de sécurité pour l’énergie, sinon c’est trop dangereux », assure le politologue Rassim Mussabaïov.

Source: Le Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :